Le Blog de François-Xavier PRÉVOT, Photographe Professionnel Marseille


Surfez moins, lisez plus ! (chapitre 10)
L’intuition

Croire en votre pensée, croire que ce qui est vrai en votre for intérieur l’est aussi pour tous les hommes, voilà le génie.

Exprimez votre conviction latente et elle prendra un sens universel, car la pensée intérieure devient extérieure en temps voulu, et notre pensée première nous revient toujours avec les trompettes du jugement dernier.

Aussi familier pour chacun de nous que la voix de la conscience, le Grand Mérite attribué à Moïse, Platon ou Milton vient du fait qu’ils ne se sont point basés sur des livres ou des traditions pour exprimer non pas ce que d’autres hommes, mais ce que, eux, pensaient.

L’homme devrait apprendre à détecter et à suivre ce rayon de lumière qui illumine intérieurement sa conscience bien plus que ne le fait toute la littérature des poètes et des sages.
Et, pourtant, l’homme abandonne habituellement son opinion pour la seule raison que c’est la sienne.

Dans toute œuvre de génie, nous reconnaissons nos propres pensées, autrefois rejetées ; elles nous reviennent, plus tard, avec une certaine majesté détachée.

Les grandes œuvres d’art n’ont pas de leçon plus troublante à nous donner.
Elles nous enseignent à suivre nos impressions spontanées avec une obstination pleine d’optimisme, précisément quand tout le concert des voix s’y oppose.

Sinon, demain, un étranger exprimera avec une maîtrise pleine de bon sens ce que nous-mêmes avons précisément pensé ou ressenti à une époque et nous serons forcés, à notre honte, de prendre notre propre opinion d’un autre."

Ralph Waldo Emerson, poète mystique américain (1803-1882), in "Sept Essais d'Emerson", 1911, Paul Lacomblez Editeur, Bruxelles.

"Soyez votre propre lampe, votre propre refuge.
Ne cherchez pas d'autre refuge qu'à l'intérieur de vous-mêmes."

Le Bouddha.

Photo: © François-Xavier Prévot: "Il était une fois une vilaine chenille qui se transforma un beau jour en un magnifique papillon, en écoutant simplement le léger murmure de sa Voix(e) Intérieure.

Et qui se dit soudain: suis-je une chenille qui a rêvé qu'elle était un papillon, ou suis-je un papillon qui a rêvé qu'il était une chenille ?"




Rédigé par François-Xavier Prévot, Marcheur-Photographe et Webziner. le Dimanche 29 Avril 2007 à 12:51

LinkedIn Del.icio.us Digg Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Pinterest



Photographe Marseille

Facebook
Google+
http://www.photographe-marseille.info/_images/services_web2/set6/pinterest.pngTwitter
Pinterest
YouTube
http://www.photographe-marseille.info/_images/services_web2/set6/pinterest.pngLinkedIn
Viadeo
Tumblr

Partager ce site


Recherche