Le Blog de François-Xavier PRÉVOT, Photographe Professionnel Marseille


Cherchez le mot intrus...
Dans la courte, très déprimante et pourtant si réelle histoire, cherchez le (ou plutôt les) mots intrus:

"J’habite à 300 mètres de Carrefour (ça commence bien…). Je voulais juste acheter une boite de Pal pour mon petit chien de races à la mode (en fait de chien à la mode, un simple tube digestif qui fait du bruit avec sa bouche pour un oui ou pour un non, et qui casse les oreilles de tout le monde).

Pour aller à Carrefour, donc, au lieu d’y aller à pied, j’ai quand même pris mon pseudo gros 4x4, acheté en lising par ma société, dans lequel je me sens très fort et très puissant, pour faire croire qu’il est à moi et pour essayer d’impressionner les autres (j’ai donc forcément une très petite bite et je suis donc vraiment très très con…).
Et tant pis si je roule seulement à 30 km/heure avec (j’ai trop peur de rayer la peinture…), ralentissant inutilement le trafic, déjà très ralenti et très saturé de ma ville.

Tant pis si je continue de dépenser du pétrole pour rien (c’est vrai, ça, pourquoi c’est moi qui me priverait de pétrole et pas les autres d’abord ?
Et puis y en a encore pour au moins cinq ans, du pétrole, même qu’ils l’ont dit à la télé, alors pourquoi se priver ?).

Et tant pis si je pollue un peu plus l’atmosphère (c’est pas à moi de reboucher les trous d’ozone, et puis quoi encore…).
Comme j’étais pas sûr de la boîte de Pal qu’elle voulait, ma pouf, quand j’étais dans le rayon bouffe pour animaux, je lui ai téléphoné sur mon portable dernier cri, et tant pis encore pour les ondes négatives et le bruit inutiles que j’ai fait subir à mon entourage. Arrivé à la caisse, j’ai ignoré la caisse «verte», où y a jamais personne et où il distribuent pas de sacs (il paraît que c’est pour l'écologie), et j’ai exigé un sac en plastique pour y mettre ma boîte de Pal, et tant pis pour l’environnement, c’est pas mon problème : les caisses « vertes », c’est pour les bobos, non ?

En rentrant chez moi au volant de mon pseudo (trop) gros 4x4 dans lequel je me sens enfin un homme puissant et respecté, j’ai encore téléphoné sur mon téléphone portable, et tant pis pour les risques d’accidents que j’ai encore fait subir aux autres automobilistes : ce que j’avais à dire au téléphone était vachement important (il fallait que je demande à mon fils de vérifier si y avait encore de la Kro au frigo), et je pouvais pas attendre de téléphoner depuis chez moi. Arrivé à la maison, j’ai fait réchauffer un surgelé dans mon four à micro ondes Made in China (fabriqué par des enfants payés au lance pierre, ou pas payés du tout, il paraît, mais qu’est-ce qu’on y peut, nous, on pense jamais à regarder les étiquettes et on a le choix d’acheter ce qu’on veut, alors pourquoi pas acheter le moins cher, hein ?).

Puis j’ai allumé la télé (Made in China aussi, je crois), comme tous les jours (c’est plus fort que moi…) pour regarder les infos au J.T. de 20 heures (PPDA, sinon rien. Il est vraiment fort ce PPDA : il a beau monter de faux reportages, comme pour Fidel Castro, il est toujours à la télé depuis tout ce temps) : ils m’ont dit qu’il fallait absolument voter pour Sarko ou pour Ségo, je me souviens plus, mais c’est pas grave, on s’en fout.

A la télé, de toute façon, ils nous disent toujours ce qu’il faut penser, ce qu’il faut manger, ce qu’il faut boire, où on doit aller en vacances et tout et tout, alors pourquoi s’en faire, hein ?

En tout cas, les nouvelles étaient encore très politiquement correctes et très mauvaises, comme d’habitude, mais, ça va, je m’y suis fait depuis longtemps et ça y est, maintenant, je suis devenu complètement insensible à la misère des autres, c’est plus reposant comme ça…
A la fin du dîner (je me souviens même pas ce que j’ai bouffé, comme d’habitude), j’ai jeté mes déchets en vrac dans la même poubelle : le recyclage, j’ai jamais compris que ça voulait dire et qu’ils fassent ça en Allemagne si ça leur chante, moi, je m’en fous…

Voilà, ma journée va bientôt se terminer (c’est pas trop tôt…)

Ah, j’allais oublier, j'ai passé un super week-end : samedi, après avoir fait la queue pendant 2 heures au Centre Commercial (j'avais pas pris la bonne boîte de Pal, finalement), on est allé bouffer dans les calanques avec des potes.
Qu’est-ce qu’on s’est mis ! Bières, Cocas, merguez, brochettes…on a laissé toutes les canettes et les sachets en plastique là où on était : il paraît qu’une fois par an, y a des gentils bénévoles qui viennent tout ramasser…

Et dimanche matin, à 8 heures, pendant que tout le quartier dormait encore, j'ai passé un bon coup de tondeuse à gazon devant chez moi (peut-être bien Made in China aussi, la tondeuse...) et après, j'étais un peu fatigué, alors je suis allé me recoucher...

J’aime bien ma vie.

Ouais, je l’aime bien, ma vie : au moins, c’est pas la peine de se prendre la tête…"

à suivre ? euh, pas sûr…

Photo : © François-Xavier Prévot.



Rédigé par François-Xavier Prévot, Marcheur-Photographe le Jeudi 19 Mai 2011 à 09:50

LinkedIn Del.icio.us Digg Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Pinterest



Photographe Marseille

Facebook
Google+
http://www.photographe-marseille.info/_images/services_web2/set6/pinterest.pngTwitter
Pinterest
YouTube
http://www.photographe-marseille.info/_images/services_web2/set6/pinterest.pngLinkedIn
Viadeo
Tumblr

Partager ce site


Recherche